Vous vous prédestiné pour le métier d’auteur ? la question de votre rémunération est certainement quelque-chose qui vous préoccupe. On vous explique tout dans cet article :

Salaire d’auteur : quelle rémunération espérer lorsque l’on est édité ?

Une maison d’édition verse entre 6 et 12 % de droits d’auteur à un auteur qui est publié. Cela dépend du genre et du nombre d’exemplaires vendus.

Par exemple, si un livre grand format à 20 EUR TTC est vendu. L’auteur reçoit entre 1,14 et 2,27 euros par vente. Vous pouvez penser que ce n’est pas beaucoup. Vous pourriez dire que ce n’est pas assez. Il faut ajouter à cela un supplément, qui est une somme déterminée lors de la signature du contrat. Elle est versée en partie à la publication et à la signature. Cette somme revient à l’auteur dans tous les cas. On estime que l’avance pour un premier roman se situe généralement entre 1500EUR et 3000EUR.

Ces chiffres aident à réfléchir, il ne suffit pas de quitter son emploi pour se consacrer à l’écriture. D’autant plus que 25% des auteurs ne reçoivent pas d’acompte…

en 2018 : 68% des auteurs avaient déclaré un taux de rémunération inférieur à 10%….

Combien l’auto-édition rapporte-t-elle ?

Les solutions d’auto-édition qui prétendent être gratuites ont souvent des coûts cachés et rémunèrent de faibles pourcentages des ventes.

Selon l’offre, elle peut être une solution à prix variable. L’autoédition numérique est, en principe, moins chère que l’édition papier traditionnelle.

Un exemple :

Un écrivain peut vendre 200 livres en moyenne pour 4,98 euros TVA comprise. Sur chaque livre qu’il vend, il touchera 2,35EUR ce qui fait qu’en moyenne, il gagnera 473 EUR.

L’édition numérique est très abordable (50 EUR) de frais de plateforme – le bénéfice s’élèvera à 432EUR. C’est son revenu d’écrivain.

Si la relecture, la couverture, les services de promotion et une version papier peuvent être plus coûteux pour certains auteurs, cela leur permet de vendre plus de livres, et donc de gagner plus d’argent.

Voici combien les auteurs autoédités auraient gagné sur le total de leurs ventes de livres.

  • 14 % des auteurs auraient gagné plus de 5 000 euros.
  • 4% des auteurs auraient gagné plus de 40 000 EUR.
  • 70% des auteurs auraient gagné moins de 500 euros.

Nb : Cela signifie que 12% auraient gagné entre 500 et 5000 EUR. C’est un écart important et non représentatif.

Ces écrivains français gagnent des millions

Guillaume Musso a connu un énorme succès en 2016, en vendant 1,8 million de livres.

Selon le magazine capital, il gagne 2,8 millions d’euros de revenus. Il aurait perçu une rémunération incluant 18% de droits d’auteur pour les grands formats. Ce chiffre reste une exception rare dans les milieux littéraires français.

Marc levy, autre phénomène français, s’en sort bien. Il aurait gagné environ 1,7 million d’euros en 2016.

Comme Guillaume Musso, cet auteur se constitue un lectorat fidèle grâce à la publication d’un nouveau livre chaque année. Ce calendrier de publication combiné à la publication de titres plus anciens en format de poche assure à marc levy une actualité permanente et de bons revenus.

Jean Canu
Jean Canu est un ancien éditeur qui s'est reconverti dans l'auto-publication. Il est rédacteur sur edition7.fr depuis maintenant quelques années et nous fait profiter de son expérience.